Voyager en Egypte | 7 conseils pratiques

PSX_20190726_193320.jpg

Bonjour ! Comme promis, voici l’article sur mes sept conseils pour voyager en Egypte, et plus particulièrement au Caire. Comment éviter de se faire arnaquer, comment te déplacer, et surtout les choses indispensables à savoir ! Cet article est en lien avec le précédent : « Le Caire | Avril 2019« . Si tu n’as pas lu celui-là, j’y parle de mon expérience au Caire pendant une semaine, mes observations et mon ressenti sur ce voyage pas vraiment reposant mais pourtant très important et d’une certaine manière enrichissant. Sans plus tarder, voici mes conseils pour voyager au Caire le plus sereinement possible.

ARGENT

Conseil n°1 :

Commençons tout de suite dans le vif du sujet avec le bakchich. Je n’ai pas du définition précise sur ce dont il s’agit, mais à l’origine il s’agit d’un don pour une personne dans le besoin. Selon le pays où l’on va la signification peut varier, et en Egypte cela va correspondre à un pourboire pour un service rendu. En soit rien de bien sorcier, sauf que tous les services sont bons pour un bakchich. Prendre le taxi ? Demander un renseignement ou une direction ? Se faire prendre en photo ? Cette liste non-exhaustive sont de « bonnes raisons » pour donner le bakchich, même si tu payes déjà le prix de la course pour l’exemple du taxi. Et ça en devient vite épuisant car toutes les interactions deviennent synonyme à l’argent. Surtout que ces pourboires sont obligatoires, et les Égyptiens vont insister jusqu’à ce que tu cèdes. Ou que tu n’ais pas le choix. C’est ce qui nous ait arrivé avec ma mère pour aller de l’aéroport à notre AirBnb, quand nous pensions être arrivé à destination nous payons le chauffeur et celui-ci nous réclame un bakchich. Nous sommes toujours dans la voiture et les bagages sont dans le coffre, on lui donne 50£E mais il réclame plus ! On refuse, mais il insiste encore et nous fait comprendre implicitement que si on refuse il nous laissera là en plein milieu du Caire, très loin de là où l’on doit se rendre… On est obligé de céder et nous avons tourné pendant au moins dix minutes avant d’arriver à destination. C’est une « tradition » (que j’appellerai plutôt un prétexte) plus qu’usante et autant je comprend que cet argent va leur permettre de vivre mais à force cela devient du harcèlement. Dans tous les cas fais très attention à ça, et c’est malheureux à dire mais il faut se méfier des arrières pensées de chacun.

Conseil n°2 :

Petit tips concernant l’argent liquide que tu gardes sur toi. Cela peut paraître évident mais surtout réparti-le en plusieurs petites sommes à des endroits différents : une partie dans ta poche, une partie dans ton porte-feuille, une partie dans une pochette, etc. Ce n’est pas forcément pour les vols mais plutôt quand on se fait embarquer dans une vente plus ou moins volontairement. Quand l’on va refuser d’acheter quelque chose en disant que l’on a pas assez d’argent par exemple – une excuse somme toute classique-, il y a des chances que le vendeur te demande de le prouver en montrant ce que tu as – et par la même occasion insister jusqu’à ce que tu le fasses ! Les Égyptiens ne manquent pas de culot comme tu peux le remarquer jusque-là… Au moins le fait d’avoir plusieurs endroits avec du liquide permet de les calmer un peu car même dire que tu n’en veux pas clairement et simplement ne suffit pas toujours.

20190408_125512.jpg

TRANSPORT

Conseil n°3 :

Pour te déplacer en transport, il existe le métro, les bus et les taxis. Nous n’avons pas essayé le métro et j’admet que tester le métro Égyptien ne me faisait pas particulièrement envie. Pour les bus il n’y a pas vraiment d’indication pour les étrangers pour pouvoir l’utiliser, à moins de connaître quelqu’un sur place capable de te diriger ce n’est pas la meilleure option. Il reste donc les taxis mais encore une fois ça dépend. Les taxis de ville blancs ne te seront d’aucune aide car tout ceux que nous avons essayé de prendre ne parlait qu’arabe donc bon, pas très pratique, et même en montrant le plan (en arabe) il ne voulait pas. Probablement à cause d’un système de zone, je n’en sais pas plus puisque nous n’étions pas capable de communiquer avec eux. Mais si tu parles arabe tu ne devrais pas avoir de problème ! La solution reste donc les uber ! Pas besoin de savoir parler avec le chauffeur si jamais il ne parle pas anglais, tout est dans l’appli et on peut payer en liquide. Mais vu les bouchons en ville pendant une grande partie de la journée ça reste plus rapide à pied

Conseil n°4 :

Sauf que même à pied il y a des difficultés qui t’attendent ! À savoir traverser les rues. La ville n’est pas faite pour les piétons malheureusement et les passages-piétons ne se trouvent qu’au niveau des feux de circulation et il n’y en a pas partout. Tu auras parfois la joie de devoir traverser les trois voies au petit bonheur la chance à travers les voitures. Au début ça fait peur, mais clairement tout le monde fait ça. Pour s’entraîner : se trouver un Égyptien allant dans la même direction et passer en même temps que lui ; il a l’habitude et sait quand il faut y aller. Après on prend aussi l’habitude car il n’y a pas toujours d’Égyptien allant au même endroit et les voitures ne vont pas ralentir pour toi sauf cas exceptionnel. Dans tous les cas : il faut savoir marcher vite ! Pour une personne à mobilité réduite je conseille clairement les uber pour éviter d’être accidenté ou juste de ne pas traverser hors passage piéton, mais ça réduira la zone de déplacement. On ne va pas se mentir cette pratique est extrêmement dangereuse mais parfois on a vraiment pas le choix.

20190409_163303.jpg

INDISPENSABLES

Conseil n°5 :

Une chose importante en Egypte : la tenue vestimentaire. Ca peut paraître évident mais je préfère le rappeler ici. Il faut respecter les coutumes locales, même s’il fait 30°C et que tu rêves de mettre un short, ne mets pas de short. Les épaules doivent être couvertes, le ventre aussi et ton bas doit recouvrir tes genoux, et au mieux aller jusqu’aux mollets. Cela pourra paraître agaçant mais c’est comme ça que ça se passe. J’ai pu voir quelques touristes en short-débardeur et les gens se retournaient tous sur leur passage… C’est vraiment mal vu là-bas et je ne te le conseille pas.

Conseil n°6 :

Si tu as envie de découvrir des bonnes adresses, restaurants et boutiques de vêtement/souvenir ou même des lieux à visiter je te conseille vivement un guide touristique tout simplement. Trouver des adresses en se baladant juste est très compliqué, notamment parce que certaines bonnes boutiques se trouvent dans des immeubles comme si on allait dans l’appartement de quelqu’un. Et à moins de connaître d’avance le lieu c’est presque impossible de le trouver par soit-même. Personnellement j’ai utilisé le Cartoville du Caire et les lieux proposés sont vraiment de qualité ! Rien ne t’empêche de chercher par toi même bien sûr, mais pour avoir au moins quelques adresses sûres c’est vraiment une bonne option.

Conseil n°7 :

Nous arrivons au dernier et ultime conseil pour passer un bon séjour au Caire : n’oublies pas tes boules quies ! J’ai déjà mentionné le fait qu’au Caire il y avait de la circulation constante et bien ça vaut aussi la nuit. Et tu ne le sais peut-être pas mais dans les pays arabes ils aiment bien klaxonner pour un oui ou pour un non… Les habitations ne sont pas isolés du bruit (pas de double vitrage désolé, et ça vaut dans les hôtels aussi) et vers 2h/3h du matin ils seront toujours en train de klaxonner à tout va. Alors si tu tiens à ton sommeil, prends des boucles quies.

J’espère que cet article t’aura été instructif si tu souhaites voyager en Egypte prochainement ou que cela aura attisé ta curiosité ! On se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article – je ne me suis pas encore décidée sur lequel partager en premier, ça sera la surprise ! Bon week-end et à la prochaine, Flo.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s