L’obsession du changement

Bonjour ! Aujourd’hui je voulais te parler d’un sujet qui me tient à cœur et qui me correspond beaucoup puisqu’il fait parti de ma personnalité. Vous l’aurez deviné avec le titre de cet article, il s’agit de l’obsession du changement.

À vrai dire au moment où je commence à écrire cet article je ne sais absolument pas comment il sera structuré et encore moins ce que je vais évoquer. Chose rare avec moi, saches-le. D’une certaine manière on peut dire qu’il s’agit d’une réflexion personnelle sur un aspect de ma personnalité que je te partage.

La raison pour laquelle je ne rechigne pas de parler de ce sujet, alors que je suis quelqu’un de plutôt privée, est qu’il s’agit d’une chose qui se voit et qui se retranscrit également dans ma manière de gérer ce blog depuis sa création.

Si un mot devait me décrire ce serait structurée. Et d’une manière plus péjorative : maniaque. J’aime quand tout est rangé, bien à sa place et même le bazar chez les autres peut parfois m’agacer… De la même manière mes journées sont bien organisées, je veux toujours savoir ce que je vais faire au moins une semaine à l’avance, etc. Pourtant ça ne veut pas dire que je ne m’adapte pas au jour le jour, ce qui est un gros point positif mais là n’est pas le sujet de cet article. À contrario de cet aspect de structure je ne supporte pas qu’il reste toujours le même.

Voici un exemple pour une meilleure compréhension : l’arrangement de ma chambre. Chez mes parents j’ai dû faire toutes les combinaisons possibles avec les meubles et la petite place à ma disposition, et ayant à présent trouvé les emplacements idéaux je me rabat sur le changement de décoration très régulièrement. Dans mon dernier logement étudiant j’ai réaménagé trois fois ma pièce en l’espace de cinq mois… En passant par la position des meubles à l’aménagement des étagères et de mon bureau. On retrouve aussi cela dans ma manière de m’organiser au quotidien qui change tous les trente-six du mois.

En bref je suis incapable de vivre dans le même environnement trop longtemps et n’ayant pas le choix sur la question je transpose ce besoin dans ce qui m’entoure que ce soit matériel ou immatériel. Mais une fois ce changement installé, je m’y adapte à la lettre et je n’y touche plus jusqu’à la fois suivante. Plus le temps passe, plus le phénomène empire. Au point où ça me démange de tout relooker une énième fois quand  je n’ai clairement pas le temps pour ça. Ce qui devient alors problématique, d’où la connotation d’obsession.

(Attention cela ne veut pas dire je suis incapable de faire du bordel autour de moi, loin de là ahah, mais je range tout au plus tard le lendemain.)

Au contraire, quand j’étais plus jeune, j’étais absolument bordélique. Il y avait du bazar partout, je rangeais ma chambre une fois par mois et je me souviens que mon sac de classe au collège ressemblait presque à une poubelle ambulante avec toutes les feuilles qui traînaient dedans… Je ne me suis pas rendue compte à quel moment s’est produite la transition, et cela fait deux ans que je me rend compte de l’ampleur que cela peut avoir.

En quelque sorte il s’agit à la fois d’un hobby, d’un moyen de décompresser et d’une obsession. Drôle de trio n’est-ce pas ?

Comme je le disais plus haut ce besoin est retranscrit dans le blog qui, depuis sa création il y a plus d’un an, est passé par deux lignes éditoriales, un bon nombre d’articles supprimés ou modifiés, trois graphismes et relooking des bannières. J’ai toutefois pris la décision d’arrêter le massacre –et la perte de temps– et vous en parler dans cet article me permet justement de m’y tenir. N’hésites pas à me faire des piqûres de rappel si le blog reprend une tournure différente !

J’espère toutefois ne pas être la seule dans ce cas, alors n’hésites pas à me faire part de tes retours ou de tes expériences dans ce domaine même si tu as une manière de fonctionner diamétralement opposée. C’est une réflexion sujette à discussion après tout ! À la semaine prochaine, Flo.

2 réflexions sur “L’obsession du changement

  1. Charlotte dit :

    Coucou! Je comprends tout à fait ce que tu ressens vis à vis de ça, j’ai eu une période dans ma vie, pour ne pas citer le passage de l’adolescence à l’âge adulte, où j’ai ressenti le besoin de devoir toujours tout ranger/ adapté en fonction de mes envies du moment. Je vivais à l’époque chez mes parents puis après dans mon appart étudiant, il était impossible pour mes meubles de rester cantonner à la même place. Je changeais une ou deux fois par an, j’avais l’impression d’évoluer dans un univers différent et ça me procurai un grand sentiment de satisfaction.
    Aujourd’hui j’ai mon chez moi définitif (pour le moment!) et j’avoue être très came au niveau des changements de disposition (peut être parce que je ne vis plus seule…), je ne m’en retrouve pas du tout frustrée, cependant, j’évolue aisément dans mon petit « bordel organisé » que j’adore rangé constamment (placard, tiroir de bureau…).
    Passes une bonne soirée!
    Charlotte

    J'aime

    • Florence dit :

      Hey ! Tu as eu le passage de l’enfance à l’âge adulte niveau organisation on peut dire ^^ Peut-être que ça me fera la même chose quand j’aurai un chez moi définitif, on verra bien ! Mais je reste assez septique quand même à ce niveau là ahah. Mais quand tu décris le sentiment d’évoluer dans un univers différents c’est exactement ça.
      Bonne journée !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s